Les prés parsemés d'arbres fruitiers sont devenus rares. Ils formaient autrefois des ceintures entourant les villages et livraient aux villageois les fruits qui, pendant des générations, étaient consommés non seulement frais mais aussi conservés

desséchés, séchés ou au sirop pour l'hiver. Les prés-vergers de notre musée comptent environ 220 arbres, dont environ 2/3 sont des pommiers. En outre, il y a des poires, des prunes, des mirabelles, des coings, des nèfles, des cerises acides et des prunes de cerise sur le terrain.

Les vieux arbres dans notre musée trouvent leur origine dans l'époque où le Roscheider Hof était encore une entreprise agricole. Il s'agit principalement des "variétés de rendement" classiques de l'époque. Vers 1980, M. Heinz Roediger, en collaboration avec l'Institut de recherche agricole de Trèves de l'époque, a planté un jardin de variétés sur deux des bords de la grande prairie fruitière. Des arbres relativement petits, principalement des pommiers avec une grande variété d'espèces, sont plantés ici sur deux rangées. À partir de l'an 2000 environ, les stocks d'arbres historiques ont dû être partiellement rajeunis en raison de leur âge, car de nombreux arbres fruitiers avaient atteint leur âge maximal. Au printemps 2020, un inventaire a été réalisé pour photographier tous les arbres avec des fleurs et des fruits et cataloguer les arbres.

Arbres fruitiers à Roscheider Hof (museum-digital)

Arbres fruitiers à Roscheider Hof (Wikimedia Commons)


Fleur d'arbre fruitier 2020 ; cerises, prunes, mirabelles, gui, poires, pommes, coings mirabelles. Contribution officielle à la Journée internationale des musées 2020 et à la Journée du numérique du 20 juin 2020.


Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)